Construire une maison, installer une véranda, isoler ses combles, etc… tous ces travaux nécessitent des fonds que l’on peut obtenir par le biais de différentes solutions, que ce soit de l’épargne personnelle, un crédit ou même un regroupement de prêts. Voici un point complet sur les solutions envisageables.

Le financement de travaux

Que ce soit de gros travaux ou de petits travaux, il y a un volet important à boucler pour pouvoir mener à bien son projet, c’est celui du financement. Si certains foyers privilégient l’épargne personnelle, c’est-à-dire la mise de côté chaque mois d’une somme pour pouvoir réaliser à terme les travaux, la plupart des ménages ont recours au mécanisme bancaire et plus particulièrement au crédit pour régler les matériaux et pour certains la main d’œuvre.
Seulement, différents types de crédits peuvent être sollicités pour financer des travaux.

Le prêt consommation

Le crédit à la consommation est le financement le plus répandu en France pour les petits et moyens travaux, c’est-à-dire de l’aménagement intérieur (cloisons, carrelage, isolation peinture), aménagement extérieur (façade, maçonnerie, véranda) ou encore pour le jardin. Ce prêt ne peut excéder 75 000 € car au-delà, ce sera un prêt immobilier. Le taux proposé est toujours fixe et avec une durée pouvant varier entre 12 mois et 84 mois en général.

Cela dit, plusieurs prêts consommation existent, le prêt affecté qui est lié directement à la réalisation des travaux et qui nécessite des justificatifs. Le prêt personnel, dont le montant est proposé librement et sans justification derrière pour l’emprunteur. Enfin, le prêt renouvelable, utilisable comme une recharge mais avec des taux supérieurs à ce que l’on peut avoir avec les deux autres crédits.

Le prêt immobilier

Aux grands travaux les grands moyens, c’est justement ce que propose le prêt immobilier qui n’est accessible qu’à partir de 75 000 € de budget. C’est-à-dire que cet emprunt est destiné à la réalisation de grands travaux et/ou l’acquisition d’un bien. L’idée étant de proposer à un ménage un financement comprenant le prix d’achat de la maison et le coût des travaux.

On peut également solliciter un prêt immobilier pour des travaux uniquement, on parle souvent de construction, de gros œuvre ou encore d’un projet immobilier bien défini. L’avantage sur ce type de prêt demeure sans équivoque le taux, qui est nettement plus bas, mais qui entraîne une prise de garantie, sur le bien immobilier en question ou sur le bien de l’emprunteur (lorsqu’il s’agit d’une résidence secondaire).

Le rachat de crédits

Pour les foyers ayant déjà un crédit immobilier et des éventuels crédits à la consommation, on peut procéder à un rachat de prêt immobilier (voir plus en détails ici), c’est-à-dire le rachat par un établissement spécialisé de tous les crédits pour rembourser ensuite un seul prêt avec une mensualité réduite. Dans ce rachat de prêts, il est possible d’ajouter une somme dédiée à des travaux, la seule limite pour le montant sera la capacité de l’emprunteur à pouvoir rembourser les mensualités (reste à vivre et taux d’endettement). Cette solution évite les dangers de la sur-accumulation de crédits et reste très intéressante, notamment en matière de réduction de mensualités.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Comment financer ses travaux ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating
Comment financer ses travaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *