Payer moins d’impôts est le souhait de tous les contribuables français. Mais y a-t-il des solutions pour le faire légalement ? Oui, en profitant des dispositifs législatifs mis en place par le gouvernement, il vous est possible de réduire vos impôts immobiliers. Faisons le point sur ces dispositifs défiscalisant.

La loi Pinel pour les investisseurs en immobilier locatif

Pour relancer le marché des logements locatifs et en même temps afin de permettre aux Français de se constituer un patrimoine mobilier, les gouvernements successifs ont voté pour des dispositifs d’allègements fiscaux. Et la loi Pinel en est un.

Ce dispositif permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 % du prix de revient de leur investissement immobilier. La réduction dépend de la durée de location. Si vous décidez de louer pendant 6 ans, ce sera de 12 %, pour un engagement de 9 ans, ce sera de 18 %. Vous pouvez ensuite renouveler l’engagement pour 3 années de plus et bénéficier au total d’une réduction de 21 %, dans la limite de 63 000 euros.

Ainsi pour un investissement de 200 000 euros, grâce au dispositif Pinel, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 4 000 euros par an. Si vous vous engagez pendant 6 ans, vous aurez au total 24 000 euros de réduction, 36 000 euros pour 9 ans, et 42 000 euros sur une période de 12 ans.

impot-immobilier

Tous les Français peuvent bénéficier de ce dispositif. En revanche, il y a des conditions d’éligibilité des biens. Il faut que ce soit un logement neuf ou VEFA situé dans les zones A, Abis, B1 et B2. Qu’il soit acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016. Et enfin, qu’il réponde à des normes écologiques : RT 2012 ou label BBC 2005.

La loi Censi-Bouvard pour les LMNP

Comme expliqué sur le site Iselection, cette loi concerne les investissements locatifs meublés. Tous les ménages et contribuables français peuvent bénéficier du dispositif Censi-Bouvard LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Vous achetez un appartement et vous le mettez en location à une personne morale ou physique pendant 9 ans. Et vous bénéficierez d’une remise d’impôt pouvant aller jusqu’à 33 000 euros, soit 3666 euros par ans sur une période de 9 ans. Le montant de l’investissement initial ne doit pas dépasser 300 000 euros.

Le logement peut être mis en location en vue d’une résidence de tourisme, une résidence médicale, une résidence sociale. Après les 9 années, vous pouvez très bien récupérer votre bien immobilier pour y habiter ou en faire autre chose.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Quelles sont les solutions pour réduire ses impôts immobiliers ?
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *