Construire sa propre maison n’est pas un projet à prendre à la légère. En effet, la construction d’une maison individuelle présente un certain nombre de risques qu’il convient d’anticiper afin de mener à bien son projet.

Voici quelques prérogatives à suivre pour que votre projet de construction immobilière voit le jour dans les meilleures conditions.

Faire le choix du terrain

L’emplacement du terrain assurera la qualité de votre nouveau projet de vie. Choisir votre terrain, c’est prendre en compte vos attentes et vos besoins en matière de vie quotidienne.

Votre terrain est-il proche des commerces, des écoles, des transports, … ? Ce sont des questions à se poser avant d’entamer la construction, soyez bien sûr de votre choix.

De plus, la situation géographique de votre maison est primordiale en cas de vente. Ce critère garantira la valeur de votre future maison.

 

La topologie du terrain

Aujourd’hui, les sinistres dus à une mauvaise adaptation des fondations au sol sont toujours importants et les réparations peuvent s’avérer très coûteuses. Afin de se prémunir contre ce risque, il est prudent de faire réaliser une étude de sol. Une étude de sol coûte en moyenne 1 500 €, souvent moins de 1% du coût total de la construction.

L’orientation du terrain, une vue dégagée, une bonne implantation, permettra de profiter du soleil ainsi que de barbecues réussis !

 

Le choix des entreprises pour la construction

Par ses connaissances techniques, un architecte ou un maitre d’œuvre vous aidera à la sélection des entreprises. Il établira un marché des travaux à réaliser, imposant à l’entreprise retenue, des techniques de mise en œuvre et un planning de réalisation et de paiement des travaux.

Les labels peuvent aussi vous aider dans la sélection des entreprises : RGE, Qualibat, NF. Ces labels vous garantissent la qualité technique de votre maison et la compétence des prestataires choisis.

Enfin, ne payez jamais davantage que ce qui est réalisé.

Les assurances

Les entreprises doivent vous justifier qu’elles ont souscrit une assurance décennale afin de garantir vos travaux pendant 10 ans contre les problèmes importants mettant en cause la structure.

De votre côté, pensez à l’assurance dommage ouvrage comme le propose Eve Assurances. Elle ne fait pas double emploi avec l’assurance décennale des entreprises. Elle est obligatoire et vous sera réclamée par la banque. En cas de malfaçons, comme des fissures importantes dans les murs, elle financera rapidement les réparations. Sans dommage ouvrage vous devrez poursuivre vous-même les professionnels et leur décennale en justice… De plus, si vous revendez dans les 10 ans, c’est contre vous que l’acquéreur se retournera si un désordre survient.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Anticiper les risques avant de construire votre maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *