Lorsque le froid débarque dans nos logements, nous rêvons tous de nous retrouver devant la cheminée ou le chauffage tranquillement posé dans son fauteuil. Mais ses périodes font accroître notre consommation. C’est pourquoi nous allons voir comment garder une température ambiante correcte au sein même de chez nous.

Être vigilant sur sa consommation

Une période de froid rime, la plupart du temps, avec une consommation en électricité et eau plus élevée qu’en règle générale. Nous avons besoin de nous sentir bien et pour cela, nous (sur)consommons davantage. Il est évident qu’il est impossible de faire sans, mais il y a plusieurs choses à savoir pour se montrer prudent.

Bien qu’il faut aérer son logement plusieurs minutes pour votre bien-être, lorsque vous faîtes ceci, pensez à bien éteindre les radiateurs au préalable. Il en est de même la nuit : lorsque vous dormez, le chauffage ne nécessite pas d’être très élevée dans la mesure où vous ne faîtes rien qui nécessite de recevoir une chaleur plus importante.

L’idéal reste des radiateurs programmables avec des horaires. Ainsi, vous pourrez l’adapter à l’emploi du temps de chez vous. Avec, par exemple, une consommation plus élevée de 6h à 9h puis de 16h à 22h.

Si vous chauffez votre foyer avec une cheminée, préférez les granules bois. En plus d’être peu encombrant, cette solution s’avère être plus écologique qu’un foyer à bûches classique. Évidemment, peu importe vers quel type de poêle vous vous orientez mais cela aura toujours un impact environnemental (dû aux cendres et fumées notamment).

Faîtes attention aux déperditions !

Cause majeure de la surconsommation de manière générale, les déperditions sont souvent courantes et nombreuses dans les habitats assez anciens. Fenêtres qui laissent passer l’air, porte d’entrée avec un léger vent qui passe en dessous de la porte, combles mal isolés… Les problèmes sont multiples !

Il existe à ce sujet plein de solutions permettant de limiter voire de stopper ces pertes qui peuvent rapidement devenir considérable. Du balai de porte à la refonte de ses joints pour les fenêtres, en passant par la rénovation et l’isolation des combles, tout est faisable, mais le coût n’est pas le même. Pensez à définir un budget à l’avance afin de pallier d’éventuels travaux conséquents dans votre logement.

Les déperditions peuvent faire augmenter vos factures de manière considérable si votre consommation est conséquente. Il est fortement de conseillé de faire un diagnostic par un professionnel et il est dans votre intérêt de mettre un terme à cela au plus vite.

Lorsque vous chauffez votre maison, il est préférable que toutes les portes des pièces soient ouvertes, à condition qu’ils ne s’agissent pas de pièces pouvant amener une brise de froid dans votre foyer, comme par exemple la porte du garage, d’un sas avec l’extérieur. Ainsi, en faisant cela, vous chaufferez la quasi-totalité de votre maison. À l’inverse, si vous ouvrez une fenêtre pour aérer ou ouvrez la porte de jardin, pensez à fermer les éventuelles portes à proximité. Cela vous fera faire des économies et vous n’aurez pas à chauffer de nouveau votre foyer.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Comment garder la chaleur au sein de son habitat en hiver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *