Comment isoler les combles perdus ?

Les combles perdus, qu’ils soient accessibles ou non, doivent bénéficier d’une isolation thermique pour rendre l’habitat plus confortable. Cet aménagement permet également de réaliser des économies d’énergie et donc de budget. Isoler les combles perdus permet de limiter les déperditions thermiques. La réglementation n’impose pas d’épaisseur d’isolant à respecter, ce qui rend la tâche beaucoup plus facile. Le type d’isolation varie alors en fonction du type de la charpente, de l’accessibilité des combles, de la configuration du sol. Il convient aussi de dire que la technique de pose varie selon le matériau isolant utilisé.

Mise en œuvre de l’isolation avec de la laine à dérouler

Isolation efficace

Il existe plusieurs techniques de mise en œuvre de l’isolation dans les combles. La première se fait en déroulant la laine. En effet, ce matériau isolant est disponible en panneaux ou en rouleaux. Les applicateurs de produits d’isolation déroulent donc la laine minérale sur le plafond qui sépare les combles des pièces habitables. Cette technique est très pratique et efficace. Cependant, il faut bien appliquer pour supprimer au maximum les ponts thermiques. Pour cela, il faut recouvrir d’isolant, la partie supérieure des solives et poser une deuxième couche d’isolant si nécessaire.

Mise en œuvre par soufflage

Si le matériau isolant utilisé est en vrac comme les fibres de bois ou bien la ouate de cellulose, la technique de mise en oeuvre idéale serait l’insufflation mécanique. Pour cela, il faut une machine spéciale pour comprimer et souffler la laine pour qu’elle se répartisse dans les combles. Pour les endroits inaccessibles, le soufflage est donc la technique préconisée. Des piges graduées devront être placées au sol afin de contrôler l’épaisseur de l’isolant soufflé. Ce dernier doit effectivement prendre en compte le tassage.

Mise en œuvre par épandage

La mise en œuvre par épandage consiste à répandre manuellement l’isolant entre les solives. Un râteau doit être utilisé pour bien répartir et vérifier le niveau de l’isolant posé. Cette technique nécessite la mise en place d’un pare-vapeur, car il faut assurer son étanchéité aux jonctions et sa continuité avec les points singuliers. Pour que ces derniers soient assurés, il faut que la trappe d’accès aux combles perdus soit isolée et étanche également à l’air. Un adhésif doit calfeutrer le passage des gaines et câbles à travers le pare-vapeur. Un chevêtre de béton doit également assurer la distance de sécurité des conduits de fumée. Pour qu’il n’y ait aucun risque de détérioration, il faut aménager les zones de circulations.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Quelques astuces pour isoler les combles
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *