La préservation de l’environnement est aujourd’hui au centre de toutes les problématiques. A la fois social, économique et bien évidemment environnemental, l’enjeu qui en découle est crucial. Il est donc plus que jamais temps d’apporter des réponses concrètes et efficaces à ces problématiques ; des réponses parmi lesquelles l’éco-construction est incontestablement l’une des plus pertinentes.

Désormais incontournable dans le secteur de l’immobilier, l’éco-construction ne s’est démocratisée que récemment, sans doute parce qu’elle a longtemps été synonyme de coûts supérieurs et donc incompatible avec un contexte économique pour le moins morose. Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui quasiment impossible de faire sans. Mais savez-vous ce que signifie réellement cette expression ?

On entend par éco-construction le fait de construire ou de rénover à l’aide de techniques et de matériaux écologiques tout bâtiment capable de respecter durablement l’environnement. Cette appellation va donc beaucoup plus loin que la simple construction dans la mesure où elle ne concerne que les seuls édifices engagés sur une politique d’économies d’énergie pérenne. Depuis 1994 et la création de la Haute Qualité Environnementale, elle n’a cessé de se développer, plus encore depuis 2009 et l’intervention décisive de l’Etat qui à la suite du Grenelle de l’Environnement a pris la décision d’octroyer des prêts à taux zéro pour l’investissement dans ce type de construction.

Maison de l'Eco-Construction à LilleSi les bâtiments basse consommation (BBC) font désormais partie du paysage urbain, le projet d’éco-construction le plus parlant en France reste incontestablement la Maison de l’Eco-Construction située au plein cœur de Lille. Celle-ci permet aux professionnels et aux particuliers de se familiariser avec ces nouvelles normes profitables à tous. Grâce à l’utilisation de matériaux sains et performants (bois, lambris, parquet en bambou…), les habitations durables permettent de réduire l’impact environnemental de l’habitat urbain, de baisser les charges tout en améliorant la qualité de l’air pour des conditions de vie optimisées.

Toutefois, malgré l’implication croissante de l’Etat dans cette condition sine qua non de développement durable, la France a encore de gros progrès à réaliser en matière d’éco-construction. Nous sommes effectivement très en retard sur certains de nos voisins européens, en particulier les pays du nord tels que la Suède pour qui l’écologie et la croissance sont devenues indissociables. En 2007, la ville de Växjö, connue pour habiter les usines du fleuron de l’industrie suédoise Ikea, a été élue ville la plus verte d’Europe. Comment ? Grâce à une sortie maîtrisée des énergies fossiles qui lui a permis de réduire de plus de 2 tonnes les émissions annuelles de CO2 par habitant.

Entre les stations d’épuration qui produisent du biogaz, les bâtiments chauffés aux pellets et l’installation à la fois stratégique et judicieuse de panneaux solaires, la ville parvient à des résultats plus qu’intéressants qui attirent de ce fait les spécialistes des quatre coins du monde.

La ville de Växjö en Suède
La ville de Växjö en Suède
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Eco-construction : de quoi parle-t-on vraiment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *