Plusieurs éléments sont à prendre en compte quand il s’agit d’aménager un jardin pour y prévoir un potager. Tout d’abord, il faut nettoyer le terrain, travailler le sol pour améliorer la qualité de la terre, et aménager le potager pour mieux jardiner.

Retrouvez dans cet article quelques conseils de paysagistes et jardiniers pour vous aider à aménager votre jardin pour réussir vos plantations.

Nettoyer le jardin et préparer le sol

Cette première étape demande de réfléchir sur la période à laquelle il est préférable de passer au nettoyage.

En hiver, il est quasiment impossible de penser au nettoyage car la terre aura absorbé trop d’eau. Le mieux est donc de préparer la terre en automne, à la fin de saison de récolte. Cela permettra à la terre d’être suffisamment riche pour accueillir vos plantations durant le printemps.

Attention, un travail en profondeur doit être réalisé avec précaution et minutie. En effet, il doit rester superficiel car un travail en profondeur trop important peut venir endommager les racines des plantations à proximité comme les arbres et arbustes. Ces derniers contribuent à la santé et l’équilibre du sol

Mon sol est trop compact en profondeur, que faire ?

L’état du sol n’est pas le même d’une région à une autre. On retrouve des régions avec des terres plus sableuses et inversement. C’est d’ailleurs le type de sol qui doit conditionner le choix de vos plantations.

Lors du retournement de la terre, vous devez assouplir le sol. Si la terre n’est pas trop lourde et compacte en surface, vous pouvez utiliser la grelinette, un aéro fourche ou encore un croc à bêcher 2 dents. Sinon, si un travail est plus compliqué, il faut alors penser à des outils agricoles comme le rotavator pour aérer davantage le sol.

Nourrir le sol

Une fois que votre sol est décompacté, il va falloir le nourrir. Vous pourrez étalez durant l’hiver du compost et du fumier sur vos paillis, de façon uniforme. Cela va permettre d’imperméabiliser le sol pendant l’hiver. Vous pouvez recouvrir le sol de 10cm environ, puis laissez reposer sans enfouir. La pluie et les vers de terre feront le travail.

Un bon paillage permet de créer un éco-système naturel en formant une terre aérée et riche. Grâce au travail des insectes et des micro-organismes, vous limitez votre travail manuel et vous pouvez déjà vous concentrez sur les semis qui seront plantés durant le printemps.

Préparer les semis en février

En préparant les futures plantations en février, cela permet de pouvoir les installer en pleine terre le plus tôt possible, une fois que la terre sera prête à les accueillir. Préparer des semis en intérieur ne demande pas beaucoup de compétences, mais uniquement de la minutie et de la bonne volonté. Pensez que vos semis doivent être à une température constante de 18°C à 20°C.

Aménager son jardin pour mieux accéder à ses plantations

Autre point essentiel, et qui doit être réfléchi bien souvent avant de créer un potager : l’accès. En effet, il faut pouvoir accéder à l’ensemble de ses plantations sans les abîmer. Cela consiste donc à créer des chemins qui permettent de ne pas empiéter sur les plantations. Retrouvez nos conseils pour aménager vos allées de jardin.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Comment préparer le terrain pour son potager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *